La relecture dans le cadre de la traduction : est-elle vraiment nécessaire ?

Relecture dans le cadre de la traduction

La relecture fait souvent partie de l'offre de traduction. Mais la relecture est-elle vraiment nécessaire ? Après tout, elle entraînera des coûts supplémentaires que vous aurez à supporter. De plus, le traducteur n'est-il pas en fait chargé de rédiger automatiquement des textes sans erreurs ?

Le sens de la relecture dans la traduction

Vous en faites peut-être l'expérience quand vous rédigez vous-même votre correspondance commerciale : on passe facilement à côté de ses propres fautes d'orthographe et de frappe. En effet, le cerveau humain est conçu de telle manière que, en cas d'ambiguïté, il s'appuie sur nos expériences antérieures et, en cas de doute, préfère combler les lacunes plutôt que d'en laisser.

D'ailleurs, c'est la raison pour laquelle une certaine prudence s'impose en matière de dépositions des témoins. Même si vous n'avez pas vu le cambrioleur de près, votre cerveau admettra difficilement cette lacune et s'appuiera plutôt sur les connaissances existantes. Le cambrioleur portait-il un masque ? C'est sûr, dit votre expérience, car le cambrioleur ne veut pas être reconnu. Avait-il un sac avec lui ? Bien sûr ! Dans les films, les cambrioleurs ont toujours un sac avec eux. Sinon, comment peuvent-ils transporter les marchandises volées ? Sans que vous vous en rendiez compte consciemment, votre cerveau complète un évènement que vous avez vécu avec des détails que vous n'avez jamais remarqués dans la situation concrète.

Si nous rédigeons un texte par nous-mêmes et que nous le vérifions à nouveau pour y déceler des erreurs, le cerveau se comporte de la même manière. Si, par exemple, certaines lettres manquent dans un mot, nous ne les remarquons pas forcément parce que le cerveau se souvient du mot correct et comble par conséquent les lacunes. En cas de texte rédigé par soi-même, ce phénomène sera renforcé, car nous en connaissons déjà le contenu et nous savons comment ce texte devrait être "en réalité".

Avantages de la traduction incluant une relecture

Quel que soit le professionnalisme de votre traducteur et l'importance qu'il accorde à une orthographe correcte, la relecture est ainsi recommandée dans la plupart des cas. Les relecteurs offrent les avantages suivants :

- ils ne connaissent pas encore le texte traduit et sont donc plus susceptibles de repérer des erreurs.

- ils ont été spécialement formés pour détecter les erreurs et, forts de leur expérience, ils savent quels mots font particulièrement l'objet d'erreurs et quelles lettres se retrouvent le plus souvent inversées.

- en cas de doute, vous pouvez utiliser certaines techniques pour vous assurer de ne pas être passé à côté d'une erreur, par exemple en lisant chaque mot séparément au lieu de la phrase complète.

La relecture : une partie importante de l'assurance qualité

Selon la norme de qualité DIN EN ISO 17100, la relecture fait partie intégrante de la traduction et garantit la qualité du texte cible. Un service de relecture permet de garantir les points suivants :

- l'exactitude de la traduction

Un relecteur compare le texte cible avec le texte source et s'assure que tout a été traduit correctement et entièrement, à savoir qu'aucune phrase n'a été oubliée ou ajoutée.

- la cohérence

Un relecteur s'assure que la traduction d'un terme reste toujours identique du début à la fin d'un texte, et que le texte cible est cohérent sur le plan stylistique.

- la justesse linguistique

Un relecteur vérifie l'exactitude grammaticale et orthographique. Pour cela, il se conforme aux règles actuellement en vigueur.

- la finalité

Un relecteur s'assure que le texte cible répond aux exigences spécifiées par le client ainsi qu'aux attentes caractéristiques du pays cible. Par exemple, il garantit une formulation adéquate à l'égard du groupe cible et l'utilisation d'une terminologie adaptée au public cible.

La relecture : une prestation indispensable pour les textes destinés au public

Dans le cas d'une correspondance interne qui n'est envoyée qu'au sein de votre entreprise, la relecture après la traduction n'est pas forcément nécessaire. En effet, une petite faute de frappe ou une phrase manquante n'auront guère de répercussions graves.

Toutefois, s'il s'agit de consignes importantes, par exemple des instructions pour le fonctionnement de machines, il faut dans tous les cas garantir que le texte cible ne contienne aucune erreur. Une utilisation inadaptée d'une machine risque de gravement mettre en danger vos employés et de paralyser la production.

Il est également vivement conseillé de prévoir une relecture pour les textes destinés à être publiés. L'image que le public se fait de votre entreprise ne se forge pas seulement sur la base de vos prestations ou produits, mais aussi par le biais de votre communication. Et celle-ci se doit d'être irréprochable dans tous les cas. Une communication irréprochable vient souligner le sérieux de votre entreprise et vous aide à convaincre votre groupe cible.

N'oubliez donc pas de prévoir une relecture pour votre prochaine traduction !