5 conseils utiles qui vous garantissent une traduction rapide

Peut-être vous êtes-vous déjà posé la question suivante : est-ce que je peux faire quelque chose pour accélérer le processus de traduction ?

 

Bonne nouvelle : oui, en effet, vous pouvez ! En suivant les conseils suivants, vous aiderez votre traducteur dans son travail et pourrez ainsi recevoir plus rapidement votre texte traduit.

1. Si possible : mettez à disposition du traducteur des documents de référence

Toute information supplémentaire est susceptible d'aider le traducteur dans son travail et de raccourcir le temps consacré aux recherches.

Existe-t-il, par exemple, une liste de termes spécifiques à l'entreprise devant rester dans la langue source et n'étant, par conséquent, pas à traduire ? Ou bien disposez-vous d'un tableau réunissant des termes déjà traduits dans l'ensemble des langues souhaitées ?

Notamment dans le cas d'abréviations peu usitées voire uniquement employées en interne dans l'entreprise, il est conseillé de dresser une liste incluant des définitions.

Et pour conclure : une image vaut mieux qu'un long discours. Si vous avez des photos de vos produits, faites en sorte que le traducteur puisse les consulter. Selon le contexte, un mot peut revêtir un sens différent – en ayant une image sous les yeux, on voit immédiatement de quoi il s'agit.

Tout cela aide votre traducteur à trouver plus rapidement la traduction adéquate.


2. Soyez disponible pour répondre aux questions

Dans le cas où, exceptionnellement, il n'y aurait aucun document de référence à fournir ou si le traducteur a quelques questions à poser, il est utile de pouvoir vous joindre.

Parfois, le traducteur n'a pas besoin d'avoir une réponse immédiatement car, même sans connaître la signification exacte d'un terme, il lui est possible de traduire le reste de votre texte.

Néanmoins, dans certains cas, si tout le texte est construit autour de ce mot précis, il est essentiel de pouvoir se le faire expliquer du mieux possible.

Si vous-même, ou un autre interlocuteur, avez la possibilité d'être joignable pour répondre rapidement à ces questions, alors cela permet de ne pas interrompre le processus de traduction engagé et de faire en sorte que tout se passe sans accroc.


3. Assurez-vous de toujours envoyer la version finale des textes à traduire

Le texte que vous souhaitez faire traduire doit, dans l'idéal, être la version finale.

Car une fois la commande de traduction passée, même si les modifications ne représentent que quelques mots, cela a toujours des conséquences sur l'ensemble de la traduction.

Selon l'état d'avancement du traducteur dans sa traduction, ces changements peuvent constituer une charge de travail supplémentaire plus ou moins importante – et, forcément, cela fait aussi perdre du temps.

Donc, si possible, il est conseillé d'éviter de procéder à des modifications du texte source une fois la commande de traduction passée.

Et s'il est vraiment impossible de procéder autrement : faites au moins en sorte d'indiquer vos changements clairement dans le document. De cette manière, le traducteur peut visualiser plus rapidement la phrase ou les mots qu'il lui faut adapter.


4. Veillez à avoir un texte source cohérent

Toute traduction repose sur un texte source. Plus le texte de départ est de qualité, plus la traduction de votre texte se fera facilement – et donc rapidement.

Par conséquent, prenez garde à ce que les noms propres notamment soient toujours écrits de manière identique et non pas une fois en majuscules, une fois en minuscules ou une fois avec un tiret, une fois sans.

Une traduction est aussi plus simple à réaliser dès lors que les formats de dates sont uniformes et que les sauts de ligne, les césures et les espaces sont effectués correctement. La terminologie doit également être cohérente du début à la fin.

Et le plus important : dans le cas de textes similaires, par exemple lorsqu'il s'agit de descriptions de produits semblables, faites en sorte d'employer des tournures de phrases identiques.

La mémoire de traduction permet au traducteur de visualiser des traductions précédentes, donc lorsque des phrases identiques figurent dans le texte source, la traduction correspondante est proposée.

Ceci permet non seulement de traduire vos textes plus rapidement, mais aussi d'en garantir la traduction homogène.


5. Informez votre prestataire de la perspective d'un envoi de gros volumes de traduction

Si vous savez d'ores et déjà que la traduction d'un gros projet est prévue prochainement, prévenez votre agence de traduction.

C'est le seul moyen permettant de garantir que les traducteurs adéquats pour votre commande aient les disponibilités nécessaires pour la traiter et pour qu'ils n'acceptent pas d'autres commandes. Dès que votre texte arrive, les traducteurs sont alors en mesure de commencer immédiatement la traduction et tout retard inutile peut ainsi être évité.

Il est essentiel cependant que vous envoyiez votre texte dans le délai annoncé initialement ou, en cas de retard, que vous préveniez votre agence de traduction en conséquence.

Sinon, dans le cas où votre prestataire ignore si votre commande est vraiment sur le point d'arriver, il sera dans l'incapacité de planifier les choses correctement et de savoir s'il peut entre-temps accepter des commandes d'autres clients. Il ne faut pas oublier notamment que les traducteurs se sont rendus disponibles pour pouvoir prendre en charge votre commande.

C'est donc très facile :

en suivant ces 5 conseils, rien ne viendra faire obstacle à une traduction rapide de vos documents

En plus, la majorité de ces conseils est très simple à mettre en place. Vous disposez la plupart du temps des illustrations correspondantes ou du document de référence relatif à votre produit. Le fait de fournir ces images ou ces informations peut accélérer fortement le processus de traduction de votre commande.