Réaliser des newsletters attirantes : une méthode simple pour y parvenir

Vous connaissez certainement cette situation : vous envoyez régulièrement des newsletters. Le contenu est intéressant, les photos sont sympathiques. Pourtant, vous aimeriez bien attirer encore plus de clients et accroître le succès de votre newsletter.

Comment faire ? C'est très simple : servez-vous de la langue pour réaliser une newsletter qui parlera de manière optimale à vos clients.

La langue fait partie intégrante de l'identité

En marketing, c'est une notion connue depuis bien longtemps : lorsque vous vous adressez à votre client par son nom, il se sent immédiatement lié à vous et à votre entreprise. Il sait que c'est bien à lui que l'on s'adresse.

Et cela augmente vos chances de vendre votre produit ou votre service à votre client – ou au moins de susciter sa curiosité concernant votre offre.

En plus de vous adresser à votre client par son nom, il vous faut également veiller à utiliser la bonne langue.

Bien entendu, vous proposez votre newsletter en anglais pour atteindre votre public anglophone et vous utilisez des textes en français pour vous adresser à votre public francophone.

Mais tenez-vous également compte des variantes linguistiques ?

Votre client anglophone en Grande-Bretagne reçoit-il le même texte "anglais" que votre client aux États-Unis ? Envoyez-vous à votre client francophone de Suisse le même texte "français" qu'à un client en France ?

Tout comme le nom d'une personne fait partie de son identité et le fait de s'adresser à elle nommément permet une approche plus personnelle, il est également important de le faire dans la bonne variante linguistique.

Quelqu'un de langue allemande qui vit en Suisse comprend certes l'allemand parlé et écrit en Allemagne, mais il se sentira bien plus considéré personnellement si on s'adresse à lui dans une langue intégrant des termes typiques ainsi que l'orthographe et la ponctuation correctes dans son pays.

En effet, cela prouve d'une part que c'est bien à lui que l'on s'adresse, et d'autre part qu'on lui témoigne du respect et une certaine estime :

il est un client tellement important que votre entreprise se donne la peine de l'aborder personnellement.

Les langues parlées dans différents pays, sont susceptibles d'avoir des spécificités locales. Il est même courant qu'il y ait des différences linguistiques régionales au sein d'un seul et même pays.

Si vous en tenez compte, vous pourrez mieux interpeller vos clients et accroître le succès de votre newsletter.

Outre l'importance de la variante linguistique, la façon directe de s'adresser aux clients influe également sur sa perception.

Tutoyer ou vouvoyer ?

Beaucoup de langues font la différence entre la façon de s'adresser à une personne proche et à une formule d'appel plus distanciée.

Pourtant, d'un pays à un autre, et d'une communauté linguistique à une autre, la bonne formule à utiliser dans telle ou telle situation diffère. Il n'y a pas de règles universelles à ce sujet.

Dans certains contextes, le fait de tutoyer peut paraître trop personnel et est plutôt réservé à des interactions familiales ou des discussions entre amis ou collègues proches.

Il y a des pays où, au contraire, on utilise presque exclusivement le tutoiement : il est inhabituel de vouvoyer et cela peut même déconcerter.

Et même si dans certaines langues la question du "tu" ou du "vous" ne se pose pas parce qu'il n'existe pas de pronoms différents, il y a tout de même plusieurs manières de s'adresser à vos clients :

par son prénom ou par son nom de famille ?

Le même principe vaut pour le tutoiement et le vouvoiement : dans tel pays, l'utilisation du nom de famille est perçue comme trop distante et il vaut mieux utiliser le prénom ; dans tel autre pays le prénom est trop personnel et le nom de famille est à privilégier.

Outre le pays-cible, il faut également tenir compte du groupe-cible :

à qui voulez-vous vous adresser ?

  • De jeunes adultes,
  • Des enfants et des adolescents ou
  • Des personnes plus âgées ?

Vous devez adapter vos textes en fonction du groupe-cible auquel vous écrivez. La formule d'accroche en est l'un des aspects.

Enfin, outre votre public-cible, votre entreprise joue elle aussi un rôle important : quelle est la relation que vous souhaitez avoir avec vos clients ?

Et quels sont les produits ou services que vous proposez ?

  • Des produits abordables pour les petites bourses,
  • Des produits de classe intermédiaire ou bien
  • Des produits de luxe ?

 

Tous ces facteurs ont une influence sur la langue que vous devez utiliser pour vous adresser à vos clients.

Il est donc intéressant de définir clairement votre marché-cible. Abordez vos clients de manière plus précise et encore plus personnelle. Ils se sentiront ainsi tout de suite liés à votre entreprise. Et vous arriverez beaucoup plus facilement à les faire adhérer aux produits que vous proposez.

Faites donc le test lors de votre prochaine newsletter !